Modulor (I,V,X)

Modulor
Modulor

Auteur : Yannick Guéguen / Date : 19 septembre 2021

Le projet Modulor (I,V,X) est un projet en réalité virtuelle (VR), basée sur la création de modules architecturaux, des fabriques de jardin à l'échelle du corps basé sur les déplacements dans des espaces de type labyrinthique. Ce projet multidisciplinaire envisage la VR comme un espace de création collaborative.

Inspirations

Modulor
Image : Les fabriques
Modulor
Image : Bernard Tschumi Parc de la Villette, Paris, France (Folies et Galeries, isometrie) 1986, inspiration moderne des fabriques
Modulor
Image : Éléments d'inspiration (sources : Pinterest)
Aspect sonore des grilles : enregistrement audio de l’œuvre Trait pour trait (1993) Élisabeth Ballet

Projet

Au croisement de la réalité virtuelle, de la création artistique, architecturale et paysagère, cet univers paramétrique vise à créer des expériences architecturales basées sur l'engagement du corps dans l'espace. De plus, il vise à utiliser la VR comme un espace de création collaborative. Le projet est à la fois une expérience virtuelle participative, mais aussi un outil de conception de «  fabriques de jardin  » ou pavillons architecturaux réels qui pourra être fabriqué et installé sur des sites et dans des paysages.

"Une fabrique de jardin est une construction à vocation ornementale prenant part à une composition paysagère au sein d'un parc ou d'un jardin. Elle sert généralement à ponctuer le parcours du promeneur ou à marquer un point de vue pittoresque. Prenant les formes les plus diverses, voire extravagantes, les fabriques évoquent en général des éléments architecturaux inspirés de l'Antiquité, de l'Histoire, de contrées exotiques ou de la nature. Les premières fabriques apparaissent dans les jardins anglais au début du XVIIIe siècle et se répandent avec la mode des jardins paysagers.[1]"

Le projet Modulor (I,V,X) s'inspire des outils comme Quill VR et d'autres outils de modélisation en VR et propose au public de pénétrer la matrice d'un labyrinthe généré par des algorithmes. Les murs sont faits d'éléments structurels et d'ornementation (de type grilles et d'ornementations métalliques) permettant de voir à travers. Un ensemble de paramètres accessible à l'expérimentateur lui permet de modifier l'organisation et la forme du labyrinthe, tout en permettant de vivre l'espace. Ensuite, l'utilisateur peut extraire des séquences du labyrinthe pour créer plusieurs modules architecturaux distribués dans l'espace.

À partir d'un labyrinthe algorithmique en fil de fer (wireframe) et de contrôles paramétriques, l'expérimentateur est donc invité à dessiner un environnement selon des échelles de paramètres permettant l'évolution de la forme afin de créer son propre univers autour de lui. Cette forme de conception architecture (ouverte) permet aussi d'expérimenter l'espace créé, de tester les circulations, d'observer les cadrages, les effets des ombres et de la lumière à travers la structure des grilles.

La structure composant le labyrinthe est conçue afin de proposer différentes formes d'ornementation à l'expérimentateur, tout en intégrant des considérations pour que les résultats architecturaux soient réalisables dans un contexte de production. Ainsi des éléments métalliques et de ferronnerie seront intégrés pour la réalisation potentielle des modules.

Des informations structurelles sur la stabilité, la portance, l'intégration d'autres dispositifs (jets d'eau, lumière), mais aussi l'effet du vent, de l'écoulement de l'eau, de la résonance des matériaux, de la lumière seront analysées. Une attention particulière sera portée afin d'intégrer les dimensions lumineuses, mais aussi sonores (la résonance notamment). Des études complémentaires et des collaborations scientifiques et techniques seront donc effectuées afin de développer un outil opérationnel.

Le projet s'appuie des outils de conception 3D paramétrique (Houdini fx, Rhino/Grashopper, Blender 3D) permettant de concevoir des modèles 3d évoluant selon la modification de paramètres rendus disponibles à l'utilisateur. Les modèles de conception paramétriques seront ensuite intégrés dans un moteur de jeu vidéo (Unity 3D) afin de créer l'interface et les interactions pour l'expérience en réalité virtuelle.

Le projet en réalité virtuelle sera associé aux éléments de la démarche, l'exposition des prototypes réalisés et la présentation du concept du projet intégré dans un espace réel, sous la forme d’un plan paysager ou de rendus graphiques.

Modélisation du projet

Modulor
Image : Concept
Modulor-1
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Modulor-2
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Modulor-3
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Modulor-4
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Modulor-5
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Modulor-6
Image : Élément du concept d'après Junichiro Horikawa
Plan de l'Université Laval
Image : S'inspirer d'un lieu réel

Composantes du projet

  1. Recherche technique
  2. Modélisation 3D
  3. Réalité virtuelle
  4. Prototypage
  5. Diffusion

Références

[1] Fabrique de jardin. Source: Wikipedia

Fabrique de jardin. Source: Pinterest