29. Stéréopsycho

Hexplore
Hexplore

Auteur : Yannick Guéguen / Date : 29 novembre 2022

Comment explorer les phénomènes d'illusion en engageant le visiteur dans le dispositif ?

Projet

Le projet "Stéréopsycho" s’inscrit dans l’idée "d’ouvrir la porte pour dévoiler la suite de l’exposition … une exposition en deux temps : pièces miroirs, pièces subséquentes, pièces opposées… (puis) une surprise". Les visiteurs sont invités à questionner leur visite et leur rôle, en devenant les sujets-acteurs de l’exposition.

Le projet s’appuie sur "Stéréobus", un audioguide créé en partenariat avec Verticale en 2012, à expérimenter à bord des autobus 25 et 74 de la Société des Transports de Laval (ville-palindrome). "Stéréopsycho" vise la revalorisation, la réadaptation du projet sonore en image, mouvement et formes entraînant des problèmes de figures-fonds, narrativité et transcription. La première partie de l’exposition est dédiée à la synesthésie entre le son et l’image, tandis que la deuxième partie est consacrée à un musée des illusions perceptives (après le passage de la porte).

Dans la liste des effets, pensons aux illusions de figure-fond, de tache aveugle, de symétrie, de parallaxe, de complétion, de désorientation, de motifs, de perspective, de renversement, de fusion… mais aussi d’images rémanentes ou ambiguës, de retard visuel, de grilles… et des effets du nom de leur découvreur.

Le projet s’intéresse aux phénomènes d’illusions perceptives, interprétatives, représentatives en proposant des stations d’expérimentation de phénomènes sonores, visuels et corporels. Le public évolue en cobaye des différentes expériences en réalisant une série de tests psychologiques, pour finalement devenir le sujet d’observation. Au dernier moment, il doit comprendre qu’à travers son analyse du dispositif, c’est en fait lui qui est étudié.


Stereopsycho
Image : Exploration graphique (d'après Vasarely (2019)).

Figure-fond, tâche aveugle, symétrie, parallaxe, complétion, désorientation, motifs, inversion, perspective, onde alpha, renversement, fusion, projection, rêve

Stereopsycho
Image : Stéréographe de Daniel Canty, d'après Stéréobus

Méthodes

Il s’agit d’une part d'expérimenter autour du concept d’exposition en mettant à l’épreuve la transcription du son, puis de créer des œuvres jouant sur des phénomènes d’illusion. D’autre part de tester l’engagement du public et ses perceptions en revisitant les sciences sociales et la psychologie, les arts optiques et cinétiques et les sciences mathématiques et cybernétiques.

La première partie de l’exposition est un découpage du scénario de Stéréobus, illustré de schémas et de vidéos en boucle infinie. Les séquences sonores sont ainsi traduites en partitions visuelles qui empruntent à l’art optique et cinétique. Les différents postes d’écoute, les visuels ou les animations permettent de simuler l’expérience dans un autobus et de comprendre les phénomènes de perception et d’illusion.

La première partie de l’exposition est un découpage du scénario de "Stéréobus", illustré de schémas et de vidéos. Les séquences sonores sont ainsi traduites en partitions visuelles qui empruntent à l’art optique et cinétique. Les différents postes d’écoute, les visuels ou les animations permettent de simuler l’expérience dans un autobus et de comprendre les phénomènes de perception et d’illusion.

Les créations sont accompagnées d’un dépliant qui fixe à la fois la durée d’observation pour chaque œuvre, en proposant aux visiteurs des tests psychologiques. Les dépliants remplis et laissés dans l’exposition deviennent une partie de l’œuvre consultable.

Conclusion

En dehors de la galerie, le projet invite le visiteur à explorer le réseau des lignes d’autobus de la ville. Les cartes des lignes détournées, les "Stéréographes", ne proposent pas une lecture du réseau sur l’origine et la destination, mais sur l’expérience perceptive à vivre dans des lignes d’autobus. L’objectif est donc de détourner les cartes du réseau d’autobus, pour créer des œuvres graphiques et narratives.

Stereopsycho
Image : Exploration graphique (d'après Vasarely (2019)).

Composantes du projet

  1. Création graphique
  2. Scénario
  3. Parcours sonore
  4. Vidéos
  5. Construction
  6. Site web
  7. Diffusion

Références

Collectif (2019) Vasarely : le partage des formes : l'exposition / Vasarely : sharing forms : the exhibition, Ed. du Centre Pompidou.

Houston J. (2007) Columbus Museum of Art, Columbus Museum of Art. Optic Nerve : Perceptual Art of the 1960s. London: Merrell.

Weinhart M, Weinhart M, Hollein M, et al. (2007) Op Art. Frankfurt: Schirn Kunsthalle.

Crédits

Stéréobus - mai 2012

Réalisation et scénarisation : Yannick Guéguen

Co-production : Audiotopie, Galerie verticale, Société de Transport de Laval

Narration : Antoine Touchette et Marie-Hélène Gosselin

Conception sonore : Étienne Legast

Masterisation : Thierry Gauthier

Graphisme : Yannick Guéguen

Production déléguée : Charlotte Panaccio-Letendre

Soutien financier : Conférence générale des élus de Laval


Stéréographe - mai 2012

Réalisation, écriture et photo : Daniel Canty

Co-production : Audiotopie, Galerie verticale, Société de Transport de Laval

Conception graphique et éditoriale : Daniel Canty et Feed (La table des matières)

Diagrammes illusoires : Alexis Coutu-Marion

Impression : Jean-Marc Côté

Soutien financier : Conférence générale des élus de Laval


Stéréopsycho - décembre 2023

Réalisation et scénarisation : Yannick Guéguen